© Per Morten Abrahamsen
© Mikha Wajnrych
Cie Mossoux-Bonté

Cosmic Orphans

Je me vois enfant qui dans mon rêve est en train de rêver (que je rêve).

Le 9 octobre 2013, en ouverture du Festival Tam-Tam à Saint-Paul (La Réunion), nous avons présenté, dans la cour de l’école Eugène Dayot, une performance inspirée du tableau éponyme de N.S. Harsha.

Le spectacle, qui rassemble dix adultes et dix enfants, s'articule entre deux pôles: la tranquillité du sommeil et les désordres du cauchemar. Avec cette question en toile de fond: partageons-nous les mêmes rêves sur les deux hémisphères?

Le projet a pris forme à la suite de quatre semaines de laboratoire avec une équipe constituée de cinq filles et cinq garçons, professionnels de la scène venus de tous bords : comédiens, danseurs, marionnettistes, artistes de rue. Les journées se partageaient entre un entraînement - donné par Shantala Pèpe - adapté aux capacités de chacun, et des improvisations de groupe et compositions personnelles.

Toute l’équipe de création, choisie parmi des artistes de la Réunion - costumière, musicien, chanteuse, scénographe, créateur lumière a accompagné le projet depuis ses débuts.

 

Concept, mise en scène et chorégraphie Nicole Mossoux
Préparation physique et interprétation Shantala Pèpe
Interprètes adultes Alexis Campos, Olivier Corista, Marie-Sabine Deglise, Sébastien Deroi, Mariyya Evrard, Sylvie Esperance, Nicolas Garo, Malika Gessinn, José NJiva Andrianantenaina et Fanny Sauvage
Interprètes enfants Loane Castillon, Yuna Chebab, Nohane Douguet, Milann François-Voltzenlogel, Mathéo Montagnon, Inès Nurbel, Paul Payol, Cécile Pothin, Laura Ramakistin et Pablo Sénescat
Composition sonore Didier Ringot
Mixage son Yann Hernot
Costumes Arielle Aubert
Assistante costume et dessins au sol Séverine Hennetier
Régie lumière Nicolas Henri et Tristan Thomas
Régie son Cédric Corrieri
Régie générale Pierre Mondon
Logistique Gwenola Kermabon
Accompagnement enfants Brigitte Faure

Coproduction le Théâtre des Alberts, la Compagnie Danses en l’R et la Compagnie Mossoux-Bonté, en collaboration avec Jeudi Formation.