© Nicole Mossoux
Cie Mossoux-Bonté

Ophelia-s

Quatre femmes enquêtent sur la mort d’Ophélie. A-t-elle glissé en ramassant des joncs sur la berge ou s’est-elle volontairement noyée, dans l’aveuglement de son chagrin ? A-t-elle voulu rejoindre l’autre rive où tout semble plus souriant ? L’y a-t-on poussée ? A-t-elle été emportée par un de raz de marée, victime de l’inexorable montée des eaux ?

Les protagonistes reconstituent les conditions de la noyade, relèvent les empreintes, testent les positions du corps, le poids de la tête, s’identifiant de plus en plus à la belle naufragée.

Cinéma et jeu au plateau interagissent, l’image de l’eau envahissant progressivement l’espace, comme pour nous faire retrouver ces profondeurs océaniques originelles, et nous transformer en spectateurs de nos propres dérives, tous et toutes Ophélies en puissance.

Conception et chorégraphie Nicole Mossoux
Mise en scène Nicole Mossoux, en collaboration avec Patrick Bonté
Interprétation et collaboration artistique Anne-Cécile Chane-Tune, Colline Libon, Frauke Mariën et Shantala Pèpe
Réalisation film Sylvain Dufayard
Musique originale Thomas Turine
Scénographie Johan Daenen
Assistante scénographie Johanna Daenen
Costumes Jackye Fauconnier
Maquillages Rebecca Flores-Martinez
Lumière Patrick Bonté
Collaboration à la dramaturgie Manon Dumonceaux
Formation en nage synchronisée Lisa Ingenito
Assistanat et régie lumière Baptiste Leclère
Régie son Fred Miclet
Régie plateau Léopold de Neve
Régie générale Jean-Jacques Deneumoustier
Remerciements Marie-Paule Goblet et Eric Dumonceaux

Production Compagnie Mossoux-Bonté, en coproduction avec Charleroi Danse –
Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Belgique et Escher
Theater – Esch-sur-Alzette – Luxembourg (recherche de partenaires en cours).
Avec le soutien de Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du Gouvernement fédéral
belge, de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la danse et de Wallonie-
Bruxelles International.