Dédoublements

À l'occasion des représentations de Twin Houses lors de la prochaine édition du Festival Tam Tam, Le Hangar - centre chorégraphique Éric Languet invite Nicole Mossoux, assistée de Shantala Pèpe, à animer un laboratoire de 3 semaines autour du déboublement.
Une douzaine de danseurs, circassiens, marionnettistes et comédiens ayant une pratique corporelle y participeront.

Durant trois semaine de laboratoire, nous nous essayerons à l'art déclicat du dédoublement.
En soi et en scène, en mouvement et en jeu, le corps démultiplié entre manipulation et présence, entre "rentrer dans le son" et bouger de façon autonome : sur le plateau, on est toujours au moins deux, le corps qui agit et l'esprit qui guette…

En ouverture du Festival Tam Tam, le 9 octobre, le public sera invité à assister au résultat de ces travaux : une installation dans la cour d’une école, inspirée des fresques de N.S. Harsha, Cosmic Orphans. La performance s'articulera entre deux pôles : la tranquillité du sommeil et les désordres du cauchemar. Avec cette question en toile de fond : partageons-nous les mêmes archétypes de rêve sur les deux hémisphères?